Tesla dévoile ses tuiles solaires

Evidemment, il fallait au moins le set de Desperate Housewives pour qu’Elon Musk lance son dernier projet. Tesla a dévoilé des tuiles solaires pour maisons écologiques, nouveau tournant dans la diversification de son offre d’énergies alternatives au moment où son patron Elon Musk veut racheter SolarCity.

Sans le savoir, la foule rassemblée à Hollywood était devant quatre maisons recouvertes d’un toit en tuiles solaires impossibles à différentier à l’oeil nu. Il s’agit en fait d’une illusion d’optique : à un certain angle, la cellule solaire de la tuile est invisible.

Pas de prix

L’annonce du nouveau produit, conçu en collaboration avec le fabricant de panneaux solaires SolarCity, présidé par Musk, contribue à justifier son projet de rachat de cette société par Tesla pour environ 2,6 milliards de dollars, et qui fait grincer des dents à Wall Street. Comme souvent, Musk est resté léger sur les détails. Le lieu où seraient fabriqués ces panneaux solaires reste non confirmé. Il devrait s’agir de la future usine de Buffalo, dans l’Etat de New York (est) de SolarCity. Elon Musk a souligné que le projet de toits solaires « ne vaut vraiment la peine » que si les deux entreprises fusionnent.

L’entrepreneur est resté flou sur le coût de ces toits, se disant simplement « confiant dans la capacité de l’entreprise à les rendre concurrentiels », si l’on prend en compte « le coût d’un toit et celui de l’électricité ». Dans le décor des maisons pavillonnaires de « Wisteria lane », rue de la célèbre série télévisée « Desperate housewives », l’entrepreneur a montré des maisons aux styles différents, les unes façon hacienda espagnole, les autres façon mas bretons, toutes équipées d’un toit solaire. « Le but est de faire des toits solaires plus beaux que les toits normaux », et ils auront, promet-il, une durée de vie illimitée car ils sont « faits en quartz ».

Vous pourriez aussi apprécier...